Deux jours après les débordements qui ont gâché la fin du derby entre le VAFC et le RC Lens, l’heure est aux comptes.

Les dégâts causés dans la tribune réservée aux Lensois sont importants. Selon les constatations d’un huissier de justice, entre cinq cents et sept cents sièges auraient été détruits ou endommagés. La facture risque d’être salée …

Mercredi soir, les dirigeants du Rc Lens rencontreront les responsables des sections supporters pour faire le point sur ce mal qui ronge le club. Des mesures coercitives pourraient être prises pour éviter à l’avenir ce type de débordements, inacceptables dans le football.

Le club attend sa convocation et devra s’expliquer en fin de semaine au siège de la Ligue. Cette fois-ci, le club devrait prendre cher … Car les incidents se répètent : Début octobre, à Auxerre, des bagarres impliquant quelques individus iméciles habillés en Sang et Or lensois s’étaient déjà produites en ville. Des sièges avaient été déjà jetés dans la fosse séparant la pelouse de la tribune, un agent de sécurité avait été blessé. Lors de la réception de Châteauroux, des briquets avaient été jetés sur la pelouse de Bollaert vec risque de blessure de joueurs.

Par ailleurs, la Voix Du Nord nous informe que le supporter lensois blessé après avoir reçu un siège de la tribune en pleine tête, a décidé de porter plainte pour « violence volontaire lors d’une manifestation sportive ».

Trois défaites consécutives auront suffit à noircir l’image des supporters Sang et Or, souvent montrés en exemple par le passé. La frustration de plusieurs saisons en Ligue 2 n’explique et n’excuse pas tout …