Le Rc Lens doit réduire sa voilure et plusieurs salariés historiques craignent maintenant de subir le même sort Qu’Hervé Arsène au mois d’août dernier.

L’ancien milieu de terrain, champion 98, depuis trente ans au club, a été licencié cet été. Il a entre autres dirigé le centre de formation, été responsable de la préformation depuis 2017. Son licenciement, il le vit très mal et se dit détruit moralement dans les colonnes de La Voix Des Sports qui lui consacre une pleine page.

« Depuis trente ans, ma vie était au club. J’étais de 7h30 à 21 h la Gaillette, même les jours fériés. Quand tu as toujours mouillé le maillot et que, du jour au lendemain, on te dit : « C’est bon, tu peux partir », c’est dur. » constate Arsène qui parle de chasse aux anciens : « C’est évident, non ? La saison dernière, on a commencé entendre l’expression « le poids des anciens ». Comme si le passé de ce club était un poids ä supporter. D’ailleurs, des anciens, il n’y en avait pas tant que ça… Si ce club a une telle histoire, c’est grâce aux Sowinski, Dos Santos, Wallemme, Sikora et tant d’autres… II se dit même, en ce moment, que certains au club ne voudraient plus de l’équipe des anciens… Bon, après, c’est évidemment une lutte de pouvoir qui s’est instaurée depuis un an. »