Quelques jours après les dégradations commises par ses supporters au Stade du Hainaut de Valenciennes, le RC Lens a décidé de déposer plainte auprès du procureur de la République de Valenciennes et se constituer partie civile.

Le club souhaite qu’une « enquête soit ouverte pour déterminer l’origine des jets de sièges et permettre ainsi l’identification des individus auteurs des dégradations et troubles constatés », a-t-il annoncé dans un communiqué.

À titre conservatoire, le club Sang et Or suspend toute organisation de déplacement et toute mise à disposition de billetterie pour ses rencontres à l’extérieur. Une volonté de prendre les devants sur ce que pourrait être la décision de la Ligue, qui n’a pas statué hier sur les faits, lors de la commission hebdomadaire. Les dirigeants du club seront convoqués pour une séance dédiée.

La rencontre de Coupe de France, samedi à Beauvais, ne semble pas être concernée, sauf si d’ici là, la préfecture de l’Oise adressait une demande au club pour interdire le voyage de ses supporters. Les autorités compétentes de l’Oise réfléchiraient toujours à l’opportunité d’interdire ou d’autoriser le déplacement des supporters lensois. Le RC Lens se tient d’ailleurs à la disposition des autorités préfectorale au cas où : « Nous restons à disposition des autorités compétentes et du club de Nogent-sur-Oise, s’ils décidaient de maintenir l’accès au stade aux supporters lensois. »
Comme souvent, la majorité devra encore supporter les conséquences des exactions d’une minorité.