Comme malheureusement de trop nombreux clubs, le RC Lens a son cancer, celui d’une poignée de supporters incontrôlables qui brouillent l’image du club.

Les dégradations provoquées, samedi, par une partie du public lensois à Valenciennes, viennent alourdir le passif d’un club déjà sous surveillance suite à de précédentes exactions. Les sanctions, inévitables, seront lourdes et la relation entre le club et ses fans sera encore altérée.
Malgré des mesures de prévention et un dispositif policier très important, la violence a pris le pas au Stade du Hainaut et précédemment en ville. Vers 13 h 30, un groupe d’une centaine de visiteurs a déclenché les hostilités aux abords du stade, avec des fumigènes, des insultes et des terrasses de café dévastées. Au passage, selon La Voix des Sports, deux personnes ont été blessées. Une banderole au contenu inadmissible « Envahissons et ruinons cette ville » a même été déployée, histoire d’exciter les plus malades. Résultat, une multitude de sièges arrachés.

Le club va donc devoir une nouvelle fois passer en conseil de discipline pour essayer de défendre l’indéfendable. Le club était déjà sur le coup d’un sursis suite aux débordements récents à Auxerre, et cette fois-ci, les supporters risquent d’être privés de plusieurs déplacements dont les prochains à Beauvais et Lorient, sans compter les amendes qui vont à nouveau pleuvoir.
Le RC Lens est pour la première fois depuis plusieurs saisons en pole position pour l’accession en Ligue 1. Il n’avait franchement pas besoin de l’aide de cette poignée d’imbéciles qui le gangrène de l’intérieur.