On a beau chercher dans le paysage du football hexagonal, aucun derby entre deux équipes d’une même région n’est aussi amical que celui qui oppose le Rc Lens et le Valenciennes FC.

Les raisons sont multiples mais la raison principale est certainement le Losc (Vade Retro Satanas). Les ennemis de mes ennemis sont mes amis pourrait on dire tant la haine qui lie les supporters lensois et valenciennois à l’égard de leurs homologues lillois est forte et tenace.
Sociologiquement, cette alliance peut s’expliquer par des ressemblances entre les supporters du club de Valenciennes et ceux du RC Lens, souvent unis contre leur voisin lillois. Les deux peuples en ont chié durant toute leur histoire marquée entre autres par les drames de la mine alors qu’à Lille, le petit côté club bourgeois fait que la ferveur populaire n’est pas la même. Certains diront même qu’elle n’existe pas …
Y aurait-il 30 000 supporters au Stade Pierre Mauroy si le Losc redescendait en Ligue 2 ?

Certes, les rapports entre le RCL et le VAFC se sont un peu tiédis il y a quelques années quand le club du Nord a refusé de prêter son stade aux Sang et Or quand Bollaert était en travaux, mais les choses sont depuis rentrées dans l’ordre.
Tant qu’il y aura le Losc, les supporters lensois et valenciennois seront habités par l’entente cordiale.