Battu au Havre (1-2) le week-end dernier, Lens a bien l’intention de reprendre son rythme, samedi, face à Châteauroux (15 h, à Bollaert- Delelis).

 

Avec le recul, le constat est sensiblement identique à celui relevé immédiatement après la rencontre en Normandie : « On a manqué de détermination » a répété l’entraîneur Philippe Montanier. « Cela s’est joué sur l’envie, les déplacements, la mobilité et la solidité défensive », poursuit le défenseur Mehdi Tahrat. « II faudra davantage exprimer notre intention de gagner les duels. »
Ce revers ne remet pas en cause le bon comportement des Sang et Or depuis le début de la saison: « On tient le rythme de Reims (titré et promu en L1), l’an passé », rappelle Montanier. « C’est plaisant d’être dans le wagon de tête, qui avance sur un rythme extrêmement élevé. Mais ca ne nous permet aucun relâchement. »

Suite de l’article sur La Voix Du Nord du 1er novembre